Auto-entrepreneur : le plafond de chiffre d’affaires tient-il compte des charges ?

Le plafonnement du chiffre d’affaires constitue la seule véritable contrainte du statut d’auto-entrepreneur, lequel se veut particulièrement flexible et simple par ailleurs. C’est dire s’il suscite de nombreuses interrogations de la part des futurs travailleurs indépendants envisageant ce statut.

L’une des questions les plus récurrentes concerne la possibilité de déduire du chiffre d’affaires, ou non, les charges d’exploitation de l’activité exercée, comme par exemple l’achat de matériel, la TVA ou l’approvisionnement du stock en cas d’activité commerciale. Ce type de déduction est cependant formellement interdit pour un auto-entrepreneur, qui n’a pas le droit de déduire ses charges et de diminuer ainsi son chiffre d’affaires réel, comme pourrait le faire un entrepreneur classique. Cette limitation explique d’ailleurs que les activités commerciales bénéficient d’un plafond plus haut que les autres, afin de tenir compte du coût d’achat des produits ou des matières premières.

← Retour
Devenir auto-entrepreneur Logiciel de facturation